Comment devenir un bon commercial ?

Vous souhaitez devenir un bon commercial ? Et bien, il faut tout d’abord que vous suiviez des formations dans ce domaine et que vous arriviez à gérer les techniques de ventes et de négociation et aussi le management d’équipes, de prospection et de relation client en utilisant le bon outil.

Par la même occasion, il faut également que vous maitrisiez la concurrence et que vous fassiez tout ce qui est en votre pouvoir pour booster votre productivité. Mais plus concrètement, comment réaliser tout cela ?

Etudes et formations d’un commercial

Pour devenir commercial, un étudiant peut choisir entre trois possibilités après le bac : soit il opte pour un Bac pro vente où il va apprendre la prospection, la négociation et le suivi clientèle ; soit il se penche sur un Bac pro commerce ; soit il se tourne vers un Bac pro technicien conseil-vente.

Deux ans après le bas, il pourra obtenir un BTS Négociation et Relation Client, ou sinon, un BTS Management des Unités Commerciales ou un DUT Techniques de Commercialisation. Puis, il peut encore continuer son parcours pour avoir une licence professionnelle dans le domaine du commerce et de la vente, un Bachelor ou un Diplôme de l’Ecole de Gestion et de Commerce.

Pour aller encore plus loin, il peut finir avec un Master, notamment le Master professionnel Stratégie Commerciale et politique de négociation ou le Master Commerce International.

CRM, un outil indispensable pour la promotion des activités d’un commercial et d’un e-commerçant

 

Toutefois, les différentes formations qui ont été puisées en classe ne suffisent pas pour devenir un bon commercial. Il est également très important de savoir utiliser les différents outils informatiques pour optimiser le travail.

Parmi ces derniers, il y a lieu de parler particulièrement du logiciel CRM ou Customer Relationship Management qui est le meilleur logiciel de gestion des relations clients. La plupart des commerciaux et surtout des e-commerciaux l’utilisent car il permet de promouvoir efficacement leurs activités.

En prenant par exemple le cas du CRM SaasKoban, il s’agit d’un logiciel qui est accessible partout et à toute heure, du moment que son utilisateur soit équipé d’une connexion internet et d’un appareil numérique. Puis, ce genre de logiciel constitue aussi une stratégie marketing multicanale.

Ce qui signifie que non seulement il automatise la gestion des relations clients, mais il peut aussi être effectué par email, par SMS, par téléphone ou par print, selon les canaux de communication préférés des clients. Ainsi, le commercial peut donc profiter d’un pilotage optimisé et intégral de son projet.

Les autres avantages de l’utilisation d’un CRM en mode SaaS pour un commercial

Pour parler des autres avantages de ce logiciel qui utilise le mode SaaS, dans un premier temps, ce CRM n’exige ni de coût d’acquisition, ni de coût d’installation, ni de coût de maintenance. Les vendeurs en ligne n’ont qu’à s’y abonner ou à demander des services ponctuels.

Dans un second temps, il est possible d’adapter un CRM SaaS aux besoins de chaque entreprise. Celle-ci peut donc changer son type d’abonnement à tout moment tout comme elle peut ajouter ou bloquer un utilisateur. Et elle peut aussi demander l’accès à une fonctionnalité supplémentaire. D’ailleurs, une nouvelle version du logiciel CRM SaaS apparaît tous les trois mois, grâce à leurs mis à jour et améliorations assurés régulièrement par leurs développeurs.

Pour continuer, il est à savoir également que le logiciel CRM SaaS peut être employé par tous les types d’entreprises, que ce soit : une TPE, une PME ou une entreprise de grande taille. Sans parler de sa capacité à s’adapter à n’importe quel environnement de travail et aussi de la rapidité de sa mise en place.

Dans un dernier temps, il y a aussi la sécurité du CRM SaaS qui est classée parmi les hauts niveaux. Effectivement, le mode SaaS est soumis à des réglementations particulières, ne citant que la politique de confidentialité et le RGPD.

CRM, le meilleur outil marketing

SaaS ou pas, un logiciel CRM est toujours un super outil de gestion des Relations clients. Il propose effectivement une interface personnalisable et très claire. Puis, il est toujours utile dans chaque étape du cycle de vente, que ce soit avant la vente, pendant l’administration des ventes ou après la vente.

Avant la vente, l’outil CRM sert à assurer tous les services marketings que ce soit : l’envoi des e-mails, les actions de prospection, le lancement des campagnes marketings, la réalisation des analyses statistiques, ou encore la veille concurrentielle.

Ensuite, durant l’administration des ventes, les commerciaux ainsi que les managers ont besoin de ce logiciel pour la         gestion des contacts, pour la détection rapide les opportunités, pour la planification des rendez-vous et des relances, pour la gestion des contrats et aussi pour la réalisation d’un suivi personnalisé de toutes les affaires en cours. Il ne faut pas oublier qu’un logiciel CRM permet aussi d’assurer la gestion d’informations en gros volumes et il est très efficace en termes d’analyses et de collectes.

Enfin, après la vente, l’outil CRM met à la disposition de tous ses utilisateurs un SAV ou un service client qui est présent en ligne 24h/24 et 7j/7 et qui communique l’historique de la relation client et le reporting des échanges. Autrement dit, le CRM est bien plus qu’un logiciel, car il est à l’écoute de ses clients. Et il collabore beaucoup pour aider ces derniers à maximiser leurs ventes et à développer leurs activités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *