Vers les métiers du funéraire, le thanatopracteur

Travailler dans le funéraire peut paraître étrange comme choix d’orientation pour certaines personnes. Il est compréhensible que travailler avec les morts n’est pas une activité qui est accessible à tous, cependant, ce domaine est assez large et donne plusieurs choix de métiers (chauffeur-porteur, conseiller funéraire, marbrier…). Tous ces métiers, très différents les uns des autres, conduisent à des activités qui peuvent s’avérer très intéressante à effectuer. Nous allons découvrir celles du thanatopracteur et voir comment il est possible de se frayer un chemin vers ce métier. 

Présentation du métier

thanatopracteur - morteLe thanatopracteur (ou la thanatopractrice) est un professionnel qui agit sur le corps des personnes décédées selon la volonté de la famille, pour une pratique de soins de conservation qui redonne au défunt un aspect présentable. En France, environ plusieurs décès nécessitent les compétences d’un de ces techniciens, le nombre de demandes étant plus importantes que pour le travail des embaumeurs.

Description du métier

Contrairement à l’embaumeur , le thanatopracteur travaille régulièrement seul, dans une salle funéraire ou au domicile du défunt dans la majorité des cas.

Devenir thanatopracteur est réalisable. Pour débuter, le thanatopracteur dévêtit, lave, nettoie et débarrasse le corps du défunt des impuretés , avant d’introduire dans les veines un produit composé de formol. Cette opération a plusieurs objectifs: arrêter l’évolution des microbes qui se développent rapidement dans le corps et stopper la détérioration des différentes cellules afin d’éviter la désintégration des tissus. Il introduit ensuite ces solutions, hydrate les gaz qui se sont multipliés dans le corps et procède également à l’hydratation des trous naturels. Pour finir, il vêtit le défunt, lui colore le visage avec des produits cosmétiques adaptés pour le rendre beau à la famille et aux proches lors de l’exposition en salon funéraire ou au domicile. Voici une video où le thanatopracteur filme les étapes de son travail donnant ainsi une vue d’ensemble de celui-ci :

Etude, ecole et formation

Le diplôme national de thanatopraxie et le diplôme national de thanatopracteur , reconnus par le ministère Français de la Santé, sont important. La formation est offerte par l’université de Lyon et par l’université d’Angers. Des écoles privées délivrent aussi un diplôme national de thanatopracteur. Les universités exigent baccalauréat et concours pour la formation en thanatopraxie.

Le programme de thanatopraxie comprend des cours d’anatomie, etude de théorie, etude de microbiologie, de toxicomanie, d’histologie et de médecine légale et restauration. Le concours de tanatopraxie comprend une épreuve écrite de 6 h en soins de conservation.

Évolution de la profession et salaire

thanatopracteur en actionEn règle générale, les spécialistes dans ce domaine trouvent de l’emploi dans les entreprises funéraires , mais ils peuvent quitter le privé pour intégrer un emploi dans une municipalité. devenir thanatopracteur privé avec de l’expérience acquise en tant que salarié n’est pas impossible. Un thanatopracteur a la possibilité de se mettre à son compte et de doubler son salaire, sachant qu’en général un thanatopracteur gagne aux alentours des 1500€, s’il devient indépendant il pourra gagner jusqu’à environ 4000€. La pratique de ce métier demande une autorisation de la préfecture de la ville.

Se diriger vers la thanatopraxie ?

Les avantagesLes inconvénients
  • Métier intéressant et insolite
  • De nombreuses formations possibles
  • Possibilité de travailler à son propre compte
  • Travailler avec les morts
  • Peu de de possibilités d’évolutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *