Quelle est la formation à suivre pour devenir cariste ?

Consistant à soulever et déplacer des poids lourds, être cariste est un métier dit « à risques ». Si certains chariots peuvent être manœuvrés après 2 ou 3 initiations, il n’en est pas le cas avec le chariot élévateur. Les accidents susceptibles de se produire sont graves si le conducteur n’est pas assez vigilant et expérimenté. Cette maîtrise s’acquiert uniquement par une formation chariot élévateur complète.

Les objectifs à atteindre dans une formation chariot élévateur

Tout au long d’un programme de formation chariot élévateur, un futur cariste doit atteindre les objectifs suivants :

  • Maîtriser les différents éléments mécaniques et le fonctionnement du chariot ;
  • Savoir s’intégrer dans un environnement où les chariots élévateurs sont les principaux outils de travail ;
  • Mettre en route et conduire un véhicule élévatoire ;
  • Prendre des mesures de sécurité pour prévenir les accidents lors de la manœuvre d’un tel véhicule ;
  • Prendre des initiatives en cas d’événements imprévisibles sur un milieu de travail ;
  • Diagnostiquer les défauts mécaniques qui provoquent d’éventuelles pannes d’un chariot élévateur ;
  • Gérer les besoins en gaz et en carburant de la voiturette.

Les connaissances à acquérir dans le cadre d’une formation chariot élévateur

Être un cariste revient à s’exposer à des circonstances dangereuses, étant donné la puissance de l’engin. Au cours d’une formation chariot élévateur, l’apprenti passe par l’initiation aux différentes techniques pour maintenir la stabilité du véhicule. Ce module comprend les méthodes de manipulation de ce dernier pour réaliser les tâches en toute sécurité. Le stagiaire s’exerce à acquérir de l’automatisme et de la précision dans l’évaluation de la distance séparant l’appareil et les fourches lors du positionnement de ces dernières. Le module de conduite comprend également la coordination du corps avec l’action du chariot élévateur au moment du soulèvement d’une charge. Afin de gagner du temps lors de la réalisation d’une opération, le conducteur doit prendre l’habitude d’enchaîner ses gestes. Une formation chariot élévateur inclut ainsi obligatoirement l’acquisition d’automatisme dans chaque étape de levage d’une charge.

Les préventions d’accidents à apprendre dans une formation chariot élévateur

Avant de pouvoir prévenir les accidents qui peuvent se présenter sur un lieu de travail, il est primordial d’évaluer les risques rencontrés par un cariste. Pour maîtriser ce point, une formation chariot élévateur comprendra une approche sur les contraintes auxquelles sont soumis les conducteurs. Les pressions peuvent être à l’origine d’une production ou d’une vitesse à atteindre. Il est possible que le risque d’accident soit exposé par les caractéristiques du lieu de travail. L’apprenti a ainsi pour objectif de s’adapter à l’aménagement de l’endroit afin de se détourner d’une situation dangereuse. Durant une formation chariot élévateur, il doit effectuer des pratiques sur des allées encombrées et restreignantes. Il doit être capable de se déplacer et de réaliser des opérations de manutention dans des accès difficiles. La formation donne aussi à l’apprenti l’habileté à exercer la conduite de chariot élévateur au sein d’un milieu bruyant, pollué et doté d’un sol peu confortable.

1 commentaire sur “Quelle est la formation à suivre pour devenir cariste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *