Comment reconnaître un moniteur de ski ? (Oui c’est important !)

Le moniteur de ski est un individu qui peut paraître tout a fait sympathique et d’une normalité déconcertante au premier abord. Mais ne vous y fiez pas trop, en apprenant à reconnaître les moniteurs de ski, vous allez comprendre que ce sont des êtres étranges et énervants, dont il faut même parfois se méfier.

Apprenez à reconnaître les moniteurs de ski, les 10 signes qui ne trompent pas

 

1. Le moniteur de ski est bronzé toute l’année…… sauf autour des yeux.

Il se trimbale avec une belle marque de masque en plein milieu du visage. Ravissant.

 

2. Grand brun aux yeux bleus, il le sait, c’est un beau gosse.

Ou une tête à claque, c’est selon.

 

3. Il aime le vin chaud.

Le vin oui, chaud non ! Quoique… c’est quand même pas mal !

 

4. Il travaille 4 mois dans l’année, 5 au grand maximum.

Vous aviez une image de lui sportif, dynamique, proche de la nature et des animaux, pas du tout !
Il faut le savoir, le moniteur de ski est un gros flemmard.

 

5. On se moque de lui mais il nous ressemble aussi. Lui aussi aime l’été qui pointe son nez, l’arrivée des beaux jours.

L’été, c’est ce qui représente le début du printemps pour nous. Au-delà de 12°C il est déjà en t-shirt à siroter des diabolos menthe en terrasse.

6. Il adoooore les raclettes, fondues et autres mets fromagers (vous l’aurez compris, on n’est vraiment pas du genre à avoir des préjugé ici).

Il a toujours du fromage dans son frigo ou dans un placard, « au cas où ».

7. Il vit dans un chalet au cœur de la montagne. Généralement il a l’eau courante, voire l’électricité.

Ce ne sont pas des ours tout de même. Une vie palpitante donc.

8. Il ne peut pas s’en empêcher, il va skier, même le weekend.

Imaginez aller au boulot un dimanche matin plutôt que de regarder la TV en pantoufles. On vous aura prévenu, méfiez-vous d’eux !

 

9. Il déteste Paris. Et les villes de plus de 50 000 habitants en général.

Et les Parisiens… surtout les Parisiens !

 

10. Plage, transat et cocotiers, très peu pour lui.

La côte d’azur par 40°C et 30 cm carré de serviette disponible c’est un pur scénario de film d’horreur. Là dessus on peut le comprendre. Mais le moniteur de ski préfère les vacances randonnées et sensations fortes, faut pas pousser!

 

Bonus :
Pour faire chier… Et parce qu’on ne s’y attendait pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *